UNITE NATIONALE CITOYENNE
Vous êtes ici : Accueil » Nos équipes » Comité de pilotage » Didier Hamelin

Didier Hamelin


agrandir

Après avoir suivi un parcours d’école classique : titulaire du certificat d’Etudes Primaires (j’y tiens !), du B.E.P.C. puis d’un Brevet Supérieur de Comptabilité (équivalent Bac à l’époque), et après une année en entreprise (où je me suis rendu définitivement compte que la comptabilité n’était pas mon rêve d’enfance !!), j’ai repris mes études en droit, puis après avoir réussi mon D.E.U.G. de droit, je me suis orienté vers l’Institut d’Etudes Politiques d’Aix en Provence ... deux ans après que Philippe Seguin en soit sorti. ’Je ne m’en rendais pas compté à l’époque, mais je me souviens que cet étudiant était montré en exemple comme le premier ayant réussi l’E.N.A. sans passer par Sciences Po Paris !.
Après avoir assez brillamment été reçu (pour information, Philippe Seguin avait obtenu la meilleur note attribuée au "grand écrit-grand oral", soit 17, et j’ai obtenu la meilleure note de la journée, et l’une des toutes meilleures de ma promotion, avec 14 ...
J’ai rejoint l’entreprise familiale de fabrication de peintures bâtiment (marque ONIP) et grand public, et ses filiales de distribution de peintures et fournitures pour peintres, et miroiterie /menuiserie aluminium, dont j’ai été ensuite P.D.G. de 1994 jusqu’à ma retraite en 2009. J’ai également assumé un mandat de Conseiller prud’hommal, administrateur de la Fédération Nationale de la Décoration et membre de la Commission sociale de la F.I.P.E.C. (Fédération Interprofessionnelle des Peintures, Encres et Colorants)
Parallèlement à ma carrière professionnelle, j’ai été membre du Comité Directeur puis Vice président du Groupement National de Karting, puis après une pause, Président de la Ligue Régionale de Karting de Bourgogne Franche Comté de 2006 ... jusqu’à ce que je démissionne pour rejoindre D.L.F. en 2013 !! J’étais titulaire des licences de Directeur de course et Commissaire Sportif international F.I.A. et j’ai notamment été chargé de l’introduction en France d’une catégorie SUPERKART 250 (karts à boîte de vitesse mus par des moteurs de moto GP de 250 cm3 atteignant des vitesses de pointe de plus de 200 km/h sur circuit automobile), et d’en gérer le championnat national.
Politiquement, je me suis intéressé très tôt à la politique. Il faut dire que mes parents, ma soeur et moi habitions à Corbigny, dans la circonscription de Château-Chinon, et que notre médecin de famille, le Docteur Noël Berrier, était un ami personnel de François Mitterrand. Il a terminé sa carrière maire de Corbigny, Président du Conseil Général et Sénateur de la Nièvre ! J’ai donc vu François Mitterrand "en culottes courtes" venir acheter des fournitures de papeterie chez mes parents, ou venir donner le départ de la course cycliste !! Mais pour autant, j’ai longtemps raisonné en tant que droite républicaine classique, et l’Europe des 6 telle que vue par le Général de Gaulle ne me posait pas de problèmes particuliers ! Ma conscience politique a commencé à s’éveiller réellement au moment de la campagne du référendum concernant le traité de Maastricht, puis la lecture des articles de fonds de Maurice Allais, publiés dans le Figaro à cette époque.
Il est vrai que mes obligations professionnelles étaient également un frein sérieux à un engagement réel !
Pour autant, je n’avais aucune attirance envers le R.P.R. et je regrette encore plus aujourd’hui les errances et les erreurs de Philippe Seguin, ce qui fait que je me suis tourné vers le M.P.F. de Philippe de Villiers, retrouvant par la même occasion un de mes anciens amis de l’I.E.P. d’Aix en Provence (qui était devenu Directeur Commercial d’une grande maison de vin entre Beaune et Nuits Saint Georges !), et Véronique Thiébaut qui, quelques années plu tard, rejoignait N.D.A. et en a été sa "DirCab" à la mairie de Yerres.
Je me suis naturellement retrouvé au R.P.F. et j’ai participé activement à l’élection au poste de Président Départemental de l’Yonne de Gérard Serré, contre le candidat souhaité par Philippe de Villiers, Claude Dacié (qui finira d’ailleurs sa carrière au FN). Gérard Serré m’a demandé d’occuper les fonctions de secrétaire départemental.
Lors de l’implosion du R.P.F. je considérais que cette droite vraiment la plus bête du monde n’arriverait jamais au pouvoir et j’abandonnais (définitivement dans mon esprit) l’action politique. C’est là que je répondais à l’appel de mes amis pour revenir au karting, que je repassais mes examens pour retrouver mes licences de Directeur de course et Commissaire sportif FIA puis être élu Président de la Ligue régionale de Bourgogne Franche-comté (ce qui implique de siéger au Bureau National du Karting/F.F.S.A.)
A l’élection présidentielle de 2012, j’ai néanmoins voté pour N.D.A. puis pour la candidate D.L.R. à la législative (Marion Sigaud !).
Le 1er février 2013, suite à un appel de Gérard Serré, je recevais N.D.A. dans notre fabrique de peinture, dans le cadre d’une visite à Auxerre, et le soir, à l’issue de la réunion publique à laquelle Juliette et moi avons assisté, N.D.A. (incité par je ne sais qui !!!!) me prenait à part pour m’inviter à le rejoindre !
J’ai participé à l’élection Européenne en tant que second sur la liste de Laure Ferrari, puis tête de liste départementale sur la liste régionale Bourgogne Franche Comté de Maxime Thiébaut, et enfin je me suis quand même présenté, par sentiment moral, à la législative comme suppléant d’Anna Contant, avec le massacre que l’on sait.
Vous savez tout ! Peut-être après cette lecture me retirerez vous votre agrément !!!!
Comme je suis bien conscient qu’il n’est pas possible de tout mettre, je pense que :
Diplômé en droit et de l’I.E.P. d’Aix en Provence
Chef d’entreprise retraité
Ancien secrétaire départemental de DLF 89
Second de la liste Grand est à l’élection européenne 2014 avec Laure Ferrari
Tête de liste départementale à l’élection régionale 2016, région BFC avec maxime Thyébaut

Dans la même rubrique

22 juillet 2017 – Anne Boissel

22 juillet 2017 – Jean-Christophe Lebert

22 juillet 2017 – Gilles Moreau

22 juillet 2017 – Joël Dupont

24 mai 2017 – Daniel Simon



"La démocratie, c'est le gouvernement du peuple exerçant la souveraineté sans entrave"
Général de Gaulle

"A force de vouloir se passer des Nations, on finira par se passer des peuples"
Philippe de Villiers

"Dire qu'il faut transmettre les valeurs de la République, c'est trop faible : il faut transmettre l'amour de la France."
Jean-Pierre Chevènement

"On commence à parler de populisme lorsque les peuples votent autrement que le souhaiteraient les élites."
Hubert Védrine



Autres citations...



Rejoignez-nous ! Vos adhésions, dons ou actions sont vitales





Contactez-nous



Recevez nos infolettres




Dernières brèves

Pouvoir d’achat

Clip polémique

Années 30 ?

Pouvoir d’achat

Ivan Rioufol



Découvrez-nous !
"Notre engagement politique plonge ses racines dans notre amour de la France..."




Dernière vidéo sur notre chaîne Youtube


Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
twitter facebook youtube



Votre contact local


Planning de l'UNC

Rechercher