UNITE NATIONALE CITOYENNE
Vous êtes ici : Accueil » Libres propos » Attentat de Bayonne, une réponse politique attendue

Attentat de Bayonne, une réponse politique attendue


agrandir

Toute la classe politique s’est émue, à juste titre, de l’attentat ignoble de Bayonne visant des musulmans. Nos pensées vont aux victimes et notre solidarité à leurs proches. Alors que la fracture sociale est énorme, alors que notre pays a besoin de trouver des solutions face à la haine qui attise la haine, face aux extrémistes qui font le jeu des autres extrémistes, l’apaisement doit être de mise et la réconciliation de vigueur. Aussi, il est temps que le gouvernement actuel rompe avec la continuité laxiste de ses prédécesseurs et agisse pour rétablir une unité républicaine autour de nos valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité.

Lorsqu’un attentat individuel est commis sous l’influence de l’islam politique, il est toujours question d’un déséquilibré et la bien-pensance politique, judiciaire ou médiatique le dénonce mollement, voire pas du tout. Pour l’attentat de Bayonne, heureusement condamné unanimement, cette même coterie crie au racisme, dénonce la soi-disante responsabilité idéologique d’un leader d’opinion et victimise la communauté musulmane toute entière autour de l’acte isolé d’un individu dont l’identité et les tendances politiques ont par ailleurs été rapidement dévoilées.

La laïcité de notre nation doit garantir la liberté de croyance pour tous, à condition que cela se fasse autour d’un socle commun : la France, et au motif de s’en sentir réellement citoyen. Avant d’être chrétien, juif ou musulman, chacun d’entre nous se doit d’être français, ce qui impose une connaissance et un respect de notre culture séculaire, et qui repose sur une histoire judéo-chrétienne. Cessons de parler de multiculturalisme, donc de communautarismes, donc entre autres de « communauté » musulmane, surtout quand certains de ses porte-parole annoncent publiquement vouloir s’attaquer à nos coutumes, notre mode de vie et notre société.

Alors que la paix civile est en danger, l’autorité de l’Etat doit être rétablie et le Parlement doit débattre de la laïcité au plus vite et sans enfumage. Celle-ci préoccupe 80% des Français. La proposition de loi de Bruno Retailleau sur la question du voile dans les sorties scolaires, votée au Sénat, doit être englobée dans un cadre plus général autour d’une laïcité qui ne pourrait plus être détournée à des fins communautaires. L’islam radical à combattre hait notre civilisation occidentale. Il renforce, par le fait, les replis identitaires de toutes les sortes.

À l’Etat de cesser sa lâcheté et d’agir pour la défense de notre pays, de notre culture et de notre peuple, pour la sécurité des Français et pour toute liberté à la seule condition qu’elle soit profondément compatible avec notre cohésion nationale et citoyenne.

Ludovic DEMATHIEU


Facebook Twitter Google Plus Linkedin email


"La démocratie, c'est le gouvernement du peuple exerçant la souveraineté sans entrave"
Général de Gaulle

"A force de vouloir se passer des Nations, on finira par se passer des peuples"
Philippe de Villiers

"Dire qu'il faut transmettre les valeurs de la République, c'est trop faible : il faut transmettre l'amour de la France."
Jean-Pierre Chevènement

"On commence à parler de populisme lorsque les peuples votent autrement que le souhaiteraient les élites."
Hubert Védrine



Autres citations...



Rejoignez-nous ! Vos adhésions, dons ou actions sont vitales





Contactez-nous



Recevez nos infolettres




Nos partenaires



Découvrez-nous !
"Notre engagement politique plonge ses racines dans notre amour de la France..."




Dernière vidéo sur notre chaîne Youtube


Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
twitter facebook youtube



Votre contact local


Planning de l'UNC

Rechercher