UNITE NATIONALE CITOYENNE
Vous êtes ici : Accueil » Libres propos » Les jeunes et la laïcité

Les jeunes et la laïcité


Dans un récent sondage effectué auprès de lycéens uniquement (https://amp.lepoint.fr/2416143), ces-derniers rejettent le principe de laïcité française, où plus d’un sur deux est favorable au port de signes religieux ostensibles. Pire, près de 9 jeunes de confession musulmane y sont favorables. Enfin, et malgré l’affaire Mila, les attentats de Charlie Hebdo ou de Samuel Paty, une légère majorité de jeunes réfute le droit au blasphème.

Il est possible de tirer 3 enseignements de ce sondage :
-  Tout d’abord une version simpliste ou minimaliste de la laïcité.
-  Pour les musulmans, la volonté de différentiation et de s’afficher en tant que tel est une nécessité.
-  Enfin, la France doit réaffirmer ce que signifie la laïcité sans se confondre dans un modèle communautariste ou multiculturel.

Peut-on éviter que la France tombe dans l’obscurantisme face à la compromission, la lâcheté, la dévalorisation de l’instruction publique et l’échec de l’assimilation ? Faudrait-il enseigner le principe de laïcité parallèlement à une instruction permettant d’acquérir le savoir, les connaissances et l’universalisme ? Ou rétablir, comme Napoléon, un concordat où fut posée au XIXème siècle la question de la compatibilité religieuse et les principes du code civil, autour d’une seule exigence, le respect de la loi commune et l’amour de la patrie, en l’adaptant aujourd’hui autour d’un socle commun, d’une identité culturelle commune.

Le politique doit s’emparer du sujet de manière sérieuse. Le principe de laïcité, inscrit dont la constitution, ne se réduit pas au seulement à la loi de 1905, de séparation de l’église et de l’Etat, où le mot n’y apparaît même pas. Ce principe, qui s’inscrit dans l’histoire autour de la séparation des connaissances et des croyances, accompagne mais ne peut pas et ne doit pas se subroger à notre culture, au bloc qui compose notre nation avec ses valeurs républicaines, de liberté, d’égalité, de fraternité, d’unité, d’indivisibilité. Afin de vivre tous ensemble, quelle que soit sa croyance, dans la même société en paix et la fierté d’être Français.

Ludovic DEMATHIEU


Facebook Twitter Google Plus Linkedin email

Dans la même rubrique

2 novembre 2021 – La politique de l’inculture

12 septembre 2021 – Il faut un colloque Michael Sandel

24 avril 2021 – Rambouillet, trop c’est trop

23 mars 2021 – Non au report des élections

22 février 2021 – Cantines et repas sans viande, pense-t-on aux enfants ?



"La démocratie, c'est le gouvernement du peuple exerçant la souveraineté sans entrave"
Général de Gaulle

"A force de vouloir se passer des Nations, on finira par se passer des peuples"
Philippe de Villiers

"Dire qu'il faut transmettre les valeurs de la République, c'est trop faible : il faut transmettre l'amour de la France."
Jean-Pierre Chevènement

"On commence à parler de populisme lorsque les peuples votent autrement que le souhaiteraient les élites."
Hubert Védrine



Autres citations...



Rejoignez-nous ! Vos adhésions, dons ou actions sont vitales





Contactez-nous



Recevez nos infolettres




Nos partenaires



Découvrez-nous !
"Notre engagement politique plonge ses racines dans notre amour de la France..."




Dernière vidéo sur notre chaîne Youtube


Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
twitter facebook youtube



Votre contact local


Planning de l'UNC

Rechercher