UNITE NATIONALE CITOYENNE
Vous êtes ici : Accueil » Libres propos » Rétablissement des frontières, retour vers le futur…

Rétablissement des frontières, retour vers le futur…


agrandir

Jeudi dernier, le Président de la République a annoncé le renforcement de contrôle aux frontières.

La frontière, ce mot banni depuis des années par toute une classe politique qui mentionnait que c’était du passé, une notion défendue par les nationalistes, parce que nous disposions des frontières de l’Europe, suite aux accords de Schengen avec une liberté de circulation en son espace.

Pourtant la frontière n’est rien d’autre qu’une séparation entre deux Etats, la délimitation entre deux nations. Qui dit nation dit également population et mœurs qui la composent, est-elle maître de son destin sans maîtrise de ses frontières ?

Mais ne peut-on pas parler de temps perdu par différents gouvernements face aux différentes crises, qu’elles soient :
-  sécuritaires, où l’immigration non contrôlée et sans assimilation alimente le séparatisme et le terrorisme. L’intensification des attentats accentue ce sentiment de danger.
-  sanitaires en lien avec la Covid, car si le virus n’a pas de passeport, leur porteur en possède un ; pendant longtemps les frontières nationales ont été réfutées pourtant le confinement mis en place par le gouvernement représente de facto une frontière domestique.

La frontière n’est pas un repli sur soi. Elle représente la protection en permettant de vérifier qui entre sur son territoire. Aujourd’hui, face aux différentes souffrances et échecs, les élites appellent à réformer la passoire que représente l’espace Schengen. Parallèlement notre nation, dans sa capacité de maîtriser ses frontières, peut collaborer avec ses voisins au nom de la protection réciproque.

Un appel qui donne raison à notre combat où la souveraineté nationale est un pilier de la sécurité et ce qui en découle comme notre liberté, l’indépendance de notre nation, la protection de notre civilisation et intérêts vitaux, abandonnées par les porteurs du progressisme et de la mondialisation sauvage.

Ludovic DEMATHIEU


Facebook Twitter Google Plus Linkedin email


"La démocratie, c'est le gouvernement du peuple exerçant la souveraineté sans entrave"
Général de Gaulle

"A force de vouloir se passer des Nations, on finira par se passer des peuples"
Philippe de Villiers

"Dire qu'il faut transmettre les valeurs de la République, c'est trop faible : il faut transmettre l'amour de la France."
Jean-Pierre Chevènement

"On commence à parler de populisme lorsque les peuples votent autrement que le souhaiteraient les élites."
Hubert Védrine



Autres citations...



Rejoignez-nous ! Vos adhésions, dons ou actions sont vitales





Contactez-nous



Recevez nos infolettres




Nos partenaires



Découvrez-nous !
"Notre engagement politique plonge ses racines dans notre amour de la France..."




Dernière vidéo sur notre chaîne Youtube


Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
twitter facebook youtube



Votre contact local


Planning de l'UNC

Rechercher