UNITE NATIONALE CITOYENNE
Vous êtes ici : Accueil » Libres propos » Lu dans la presse » Un Président calamiteux, Comices, tête de veau et Corona

Un Président calamiteux, Comices, tête de veau et Corona


agrandir

Ci-dessous la reproduction d’un article de Périco Legasse paru dans le dernier MARIANNE (n°1177 du 4 au 10 octobre) dans la rubrique "SAVEUR La France de Périco" journaliste dont la vision de l’agriculture correspond bien à ce que nous pensons


Le ruissellement convenu des commentaires engendrés par la mort de Jacques Chirac révèle une fois de plus l’état d’égarement du pays… Ne revenons pas sur un bilan calamiteux ponctué de rares instants de panache. En ce qui concerne les secteurs traités dans cette rubrique, il est encore plus lourd. Ayant systématiquement opté pour les pires orientations, Jacques Chirac reste le grans fossoyeur de l’agriculture Française. Appliquant à la lettre les desideratas de la F.N.S.E.A., dont les dignitaires furent ses plus proches conseillers ; il aura accumulé les mauvaises décisions et les trahisons en imposant un productivisme destructeur censé adapter le monde agricole aux enjeux du libre échange mondialisé pour aboutir à une hécatombe. Il est rare d’avoir tout faux à ce point en étant persuadé de sauver un système selon la doctrine du travailler moins, en s’endettant à vie, pour gagner plus… Avec près d’un suicide par jour, nos campagnes paient cher l’intox.
Trompés pas sa capacité à pincer le cul des vaches lors des comices ruraux en Corrèze, les Français ont cru de bonne foi qu’il était un expert alors qu’en réalité, on le sait aujourd’hui, il n’y connaissait rien.
L’histoire ne dressant pas de Tribunal pour ce genre de forfaiture, laissons le rejoindre en paix la sépulture où tant de paysans fourvoyés, abusés, égarés et ruinés pour avoir cru en sa parole l’ont précédé.
Bon ripailleur, on se souviendra pour son penchant cricatural pour les plats canaille, notamment la tête de veau, qu’il arrosait de la bière Mexicaine Corona, (qu’il fallait parfois reverser dans des bouteilles de Kronenbourg pour en pas froisser l’assistance). Tout un symbole. L’histoire est cruelle avec ceux qui la ratent ? Là elle est sans appel.


Facebook Twitter Google Plus Linkedin email

Dans la même rubrique

15 octobre – Ils vont tuer EDF



"La démocratie, c'est le gouvernement du peuple exerçant la souveraineté sans entrave"
Général de Gaulle

"A force de vouloir se passer des Nations, on finira par se passer des peuples"
Philippe de Villiers

"Dire qu'il faut transmettre les valeurs de la République, c'est trop faible : il faut transmettre l'amour de la France."
Jean-Pierre Chevènement

"On commence à parler de populisme lorsque les peuples votent autrement que le souhaiteraient les élites."
Hubert Védrine



Autres citations...



Rejoignez-nous ! Vos adhésions, dons ou actions sont vitales





Contactez-nous



Recevez nos infolettres




Nos partenaires



Découvrez-nous !
"Notre engagement politique plonge ses racines dans notre amour de la France..."




Dernière vidéo sur notre chaîne Youtube


Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
twitter facebook youtube



Votre contact local


Planning de l'UNC

Rechercher