UNITE NATIONALE CITOYENNE
Vous êtes ici : Accueil » Communiqués » JACQUES CHIRAC PILE ET FACE

JACQUES CHIRAC PILE ET FACE


agrandir

La mort de l’un d’entre nous est toujours une triste nouvelle et notre sympathie va à sa famille et à ses proches. On ne discutera pas l’intelligence et les qualités humaines qui furent les siennes et que rapportent beaucoup de ceux qui l’ont côtoyé.

Mais dans le déluge d’hommages qui déferle sur les médias, y compris de la part de ceux qui furent un temps ses ennemis irréductibles comme Nicolas Sarkozy, nous oblige à dire que si nous respectons la mémoire de celui qui fut douze ans Président de la République, nous n’admirons pas ce que fut son parcours politique.

Soutien de Giscard contre le gaullisme social de Chaban-Delmas en 1974, puis allié objectif de François Mitterrand contre Giscard en 1981, pourfendeur souverainiste de l’Union européenne par l’appel de Cochin en 1978 puis soutien du traité de Maastricht en 1992, passé du travaillisme à la française dont il se revendiquait par la dénonciation de la « fracture sociale » qui le fit élire en 1995, à son acceptation en quelques mois des logiques néo-libérales, la liste de ses retournements de veste avec au passage la trahison sans scrupule de quelques-uns de ses soutiens comme Philippe Seguin est impressionnante.

On ne peut pas oublier non plus les affaires d’emploi fictif où il envoya Alain Juppé au casse-pipe, les sombres trafics de mallettes de billets, tous ces aspects noirs qui furent l’apanage du RPR de Charles Pasqua à Patrick Balkany, en passant par Didier Schuller, avant que les socialistes ne reprennent le flambeau.

Malgré quelques éclairs gaulliens brillants comme la reprise des essais nucléaires dans le Pacifique et le refus de la seconde guerre d’Irak et qu’il faut lui reconnaître, Jacques Chirac a puissamment contribué au dégout de la politique dans la France d’aujourd’hui en étant le prototype du leader politique qui fait le contraire de ce qu’il a dit et qui dit le contraire de ce qu’il a fait.

Nous nous inclinons devant la mémoire de l’homme et du Président qu’il fut, mais pas devant l’héritage politique hélas désastreux qu’il a laissé.


Facebook Twitter Google Plus Linkedin email


"La démocratie, c'est le gouvernement du peuple exerçant la souveraineté sans entrave"
Général de Gaulle

"A force de vouloir se passer des Nations, on finira par se passer des peuples"
Philippe de Villiers

"Dire qu'il faut transmettre les valeurs de la République, c'est trop faible : il faut transmettre l'amour de la France."
Jean-Pierre Chevènement

"On commence à parler de populisme lorsque les peuples votent autrement que le souhaiteraient les élites."
Hubert Védrine



Autres citations...



Rejoignez-nous ! Vos adhésions, dons ou actions sont vitales





Contactez-nous



Recevez nos infolettres




Nos partenaires



Découvrez-nous !
"Notre engagement politique plonge ses racines dans notre amour de la France..."




Dernière vidéo sur notre chaîne Youtube


Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
twitter facebook youtube



Votre contact local


Planning de l'UNC

Rechercher