UNITE NATIONALE CITOYENNE
Vous êtes ici : Accueil » Libres propos » Fusion des régions : une gabegie qui nous donne raison

Fusion des régions : une gabegie qui nous donne raison


agrandir

Avant les élections régionales de 2015, les futurs responsables de notre mouvement dénonçaient déjà la fusion des régions entraînant notamment un éloignement des services de proximité et une manne financière supplémentaire.

La Cour des comptes confirme leur clairvoyance concernant le bilan financier de ces fusions.
Après que les régions en France métropolitaine soient passées de 22 à 12 (par la loi du 16 janvier 2015), la Cour des comptes ne peut que confirmer l’absence des économies annoncées qui devaient être de l’ordre de 10 milliards d’euros.

Au contraire, 50 millions d’euros de dépenses annuelles supplémentaires par rapport à 2016 ont été engagés. En premier lieu sont pointées les dépenses dites de fonctionnement, c’est-à-dire les salaires et indemnités d’élus alignés sur les meilleures dispositions d’avant fusion, certaines indemnités étant également réévaluées après fusion par rapport au nombre d’administrés des nouvelles régions. Autre point signalé par la cour des comptes : le maintien et la gestion des préfectures ou autres sites des anciennes régions. (Ce maintien permettant pourtant, fort heureusement, de maintenir un équilibre territorial)

Suggestion de la Cour des comptes : pratiquer une politique volontariste de réduction d’effectifs aux conséquences néfastes sur la qualité du service public !

À l’inverse, proposons la suppression des régions et le transfert de leurs compétences et personnels à l’échelon départemental. Une politique de coopération interdépartementale assurera l’unification du maillage administratif.
Évidemment, ce canevas ne s’inscrit pas dans les intérêts de Bruxelles qui préfère un Etat affaibli, à contresens de notre histoire administrative nationale, au profit de grandes régions plus commodes encore à dominer.

Revenons au local pour un service public humain, responsable et de qualité.

Ludovic DEMATHIEU


Facebook Twitter Google Plus Linkedin email


"La démocratie, c'est le gouvernement du peuple exerçant la souveraineté sans entrave"
Général de Gaulle

"A force de vouloir se passer des Nations, on finira par se passer des peuples"
Philippe de Villiers

"Dire qu'il faut transmettre les valeurs de la République, c'est trop faible : il faut transmettre l'amour de la France."
Jean-Pierre Chevènement

"On commence à parler de populisme lorsque les peuples votent autrement que le souhaiteraient les élites."
Hubert Védrine



Autres citations...



Rejoignez-nous ! Vos adhésions, dons ou actions sont vitales





Contactez-nous



Recevez nos infolettres




Nos partenaires



Découvrez-nous !
"Notre engagement politique plonge ses racines dans notre amour de la France..."




Dernière vidéo sur notre chaîne Youtube


Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
twitter facebook youtube



Votre contact local


Planning de l'UNC

Rechercher